Transport maritime

À Marseille, « la tour infernale » de la CMA CGM

La compagnie maritime est une des grandes réussites industrielles françaises. Mais des salariés de la multinationale sont en souffrance, en particulier au siège, à Marseille.

À partir du
Lors de l'enquête sur scène "Les proches des victimes dans l'oubli", le 14 décembre 2022. Crédits: E.Guzman
Lors de l'enquête sur scène "Les proches des victimes dans l'oubli", le 14 décembre 2022. Crédits: E.Guzman

Tous les regards se sont tournés vers la CMA CGM en 2022, qui a fait un bénéfice net record de 23,5 milliards d’euros. Derrière les chiffres de ce fleuron français, la souffrance au travail est dénoncée.

Gel des embauches, remise en cause de l’accord sur le télétravail… Le retour à la normal des tarifs du fret maritime n’a pas qu’une incidence sur les profits du troisième armateur mondial. La pression se fait sentir sur les salariés, en particulier à Marseille où la multinationale a son siège.

Dans son enquête sur scène, le journaliste Jean-François Poupelin raconte le management à la tour de la CMA CGM. Stress, « burn out », harcèlement ou charge de travail toujours plus lourde, les témoignages de salariés et anciens salariés sont alarmants chez le géant du transport maritime.

Chaque second jeudi du mois, à partir de 19h00, les articles de Mediavivant se vivent sur scène et les témoins clés de l’enquête sont interviewés face au public à La Fabulerie (10 boulevard Garibaldi 13001 Marseille). L’entrée est à prix libre.

INSCRIVEZ-VOUS

La représentation est filmée.

Enquête : Jean-François Poupelin

Mise en scène : Nancy Robert

Totalement indépendant et en libre accès,
Mediavivant dépend de vous !

Quand vous vous informez, quand de nouvelles voix s’élèvent, quand vous participez au Mediavivant, c’est le débat qui s’enrichit et la démocratie qui est stimulée.

Vos dons sont déductibles des impôts à 66%.

Mediavivant existe aussi en podcast, 

écoutez nos enquêtes sur vos plateformes favorites :