Marioupol

Partie 3 : La fuite

Rester n’est plus tenable. La cité industrielle est en train de tomber. À contre-cœur, la plupart des habitants de Marioupol décident de partir. Les itinéraires sont différents, tous sont difficiles. Durant le périple des mains se tendent : celles des pays européens et de citoyens russes, aussi.

Publié le 7 Déc 2022

 · 

Dernière mise à jour le  31 Août 2023  à  12h02.

C’est le moment du déchirement. Dans cet épisode, le journaliste Laurent Geslin donne la parole aux habitants de Marioupol qui ont décidé de fuir. Les témoignages racontent différentes expériences mais les étapes sont les mêmes. Tous ont dû quitter leurs proches, prendre une route à destination inconnue pour une durée indéterminée.

Deux chemins incertains se dessinent, l’un se dirige vers l’ouest, l’autre, va vers l’est, vers le pays agresseur et les camps de filtration. Après avoir vécu le bombardement du théâtre le 16 mars 2022, Larisa Domaeva et Anton Tverdokhliebov partent à pied. Ils parcourent 30 kilomètres avant d’être pris en charge par la Croix-Rouge. Ils atterriront finalement à Vannes (Morbihan).

L’itinéraire de Mikhaïl, âgé seulement de 19 ans, est encore plus long. Il tient à évoquer l’aide inattendue dont il a bénéficié. Faisant tomber tout manichéisme, sa gratitude est adressée à des citoyens russes, entre autres ce chauffeur qui l’a aidé à passer la frontière biélorusse. Comme 60.000 autres réfugiés ukrainiens, il vit aujourd’hui en Estonie.

Le 9 mai dernier, dans une Marioupol vidée de plus de 300.000 de ses habitants, Denis Pouchiline, le président de l’auto-proclamée «République populaire de Donetsk», célébrait la victoire.

«Marioupol, La ville martyre racontée par ses habitants» est à retrouver en intégralité en podcast


L'actu se raconte aussi dans notre newsletter

Avec des récits exclusifs. Vous y retrouverez également toute l’actualité de Mediavivant : l’avancée du projet, ses événements et les nouveautés.

Totalement indépendant et en libre accès,
Mediavivant dépend de vous !

Quand vous vous informez, quand de nouvelles voix s’élèvent, quand vous participez au Mediavivant, c’est le débat qui s’enrichit et la démocratie qui est stimulée.

Vos dons sont déductibles des impôts à 66%.

Mediavivant existe aussi en podcast, 

écoutez nos enquêtes sur vos plateformes favorites :