Médias

Avec BFM-TV, Rodolphe Saadé devient un magnat des médias

Un nouvel empire médiatique est passé sous la houlette du patron de la CMA CGM, Rodolphe Saadé, devenu officiellement propriétaire de BFM-TV pendant la campagne législative

Publié le 9 Juil 2024

 · 

Dernière mise à jour le  9 Juil 2024  à  16h41.

Rodolphe Saadé, PDG CMA CGM, interviewé sur BFM Business. 1er Février 2022. Capture écran BFM TV
Rodolphe Saadé, PDG CMA CGM, interviewé sur BFM Business. 1er Février 2022. Capture écran BFM TV

Il a commencé par acquérir le groupe La Provence en 2022, La Tribune l’année suivante pour concurrencer Le Journal du Dimanche de Vincent Bolloré, et il est entré au capital de M6 et Brut. Le 2 juillet, Rodolphe Saadé, le patron de la CMA CGM et troisième armateur mondial, a pris officiellement le contrôle de la branche Altice Média, avec toutes les chaînes de BFM-TV et celles de RMC, à l’exception de RMC Sports qui restent aux mains de Patrick Drahi. Longtemps première chaîne d’information, BFM-TV est désormais concurrencée par CNews, la chaîne de son rival Vincent Bolloré (Vivendi) dénoncée pour propagande pro-RN et diffusion de fake news durant la campagne électorale.

Cette vente d’Altice Média à la CMA CGM et Merit France (la holding familial du groupe CMA CGM) a été validée par l’Autorité de la concurrence et  l’Agence de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom), L’opération a été acceptée sous conditions, avec des engagements sur 5 ans demandés à la CMA-CGM pour éviter une situation de monopole sur le marché publicitaire, pour respecter le pluralisme et la déontologie journalistique. « La place accrue de CMA CGM dans le domaine des médias appelle à un renforcement des mesures assurant une indépendance des rédactions, notamment vis-à-vis des intérêts des actionnaires », détaille l’Arcom dans sa décision.

Lire aussi : « Rodolphe Saadé privilégie la Tribune à la Provence »

« Nous pourrons porter les grands enjeux d’innovation et de transformation économique, sociétale et territoriale sur tous les canaux de diffusion et vers toutes les audiences », défendait Rodolphe Saadé, le PDG du groupe CMA CGM dans un communiqué de presse le 15 mars.

La CMA-CGM, forte de cette nouvelle place prédominante, a lancé des premières Rencontres internationales médias, le 4 juillet à Marseille, dans son nouveau centre de formation et d’innovation Tangram, inauguré en grandes pompes avec le président de la République Emmanuel Macron en mai. Le PDG de la CMA CGM ambitionne de poursuivre un « développement de long terme dans le secteur des médias ».

Dans les médias passés sous sa bannière, la fébrilité est palpable face à la multiplication des acquisitions de la CMA CGM. Pour Sylvain Pignol, délégué syndical à La Provence, Rodolphe Saadé va sur ce terrain « parce que ça peut nourrir une forme d’influence mais pas par amour de la presse ou de l’information « , racontait-il dans l’émission Arrêt sur images du 4 juillet. Les journalistes du quotidien La Provence ont fait grève en mars dernier lors de la mise à pied du directeur de publication de La Provence, en raison d’une Une sur Emmanuel Macron, finalement levée.

Daphné Gastaldi

Voir aussi « A Marseille, la tour infernale de la CMA-CGM »

Notre journaliste Jean-François Poupelin, qui a enquêté sur le management toxique à la CMA-CGM, était invité de l’émission d’Arrêt sur Images, diffusée le 4 juillet.


L'actu se raconte aussi dans notre newsletter

Avec des récits exclusifs. Vous y retrouverez également toute l’actualité de Mediavivant : l’avancée du projet, ses événements et les nouveautés.

Rendez possible une nouvelle saison
d’enquêtes sur scène

La qualité de l’information a un coût. Nous soutenir, c’est permettre à celles et ceux qui n’ont pas les moyens financiers de s’informer, d’accéder à nos enquêtes en accès libre sur le numérique.

Vos dons sont déductibles des impôts à 66%.

Mediavivant existe aussi en podcast, 

écoutez nos enquêtes sur vos plateformes favorites :